1 | 2 | 3 | 4

Le 09 novembre 2019, le stade omnisport de San accueillait la dépouille mortelle de Monseigneur Jean Gabriel DIARRA, évêque de San qui nous a quitté le 28 octobre 2019. On notait la présence de plusieurs évêques du Burkina Faso, de la Guinée et ceux du Mali. Plusieurs ministres du gouvernement étaient présents, ainsi que les autorités civiles, administratives, politiques et militaires de la région de Ségou. Une centaine de prêtres et des milliers de fidèles avaient fait le déplacement.  

Il est à rappeler que les funérailles ont commencé depuis le 06 novembre avec la messe célébrée à la cathédrale de Bamako et une veillée de prière qui a suivi à l'archevéché de Bamako avant le départ sur San le jeudi 07 novembre. Le voyage s'est déroulé en plusieurs étapes. La première étape fut la cathédrale de Ségou, puis l'évéché et la cathédrale de San.  Le cortège s'est dirigé sur Mandiakuy où une veillée de prière était organisée toute la nuit autour du défunt. Le vendredi matin la dépouille arrivait à Tominian où une prière était organisée par la communauté. Certains auraient voulu un passage dans toutes paroisses, mais les conditions de conservation n'auraient pas supporté ce temps. C'est pourquoi le corps a été exposé dans la cathédrale de San jusqu'au lendemain matin à l'heure de la cérémonie au stade.

Le 09 novembre 2019 à 8h30 précises, la procession a commencé de la cathédrale de San au stade municipal. Le cercueil fut porté par les prêtres jusques à l'ambulance et de l'ambulance au lieu de la cérémonie qui s'est déroulée en deux temps.

Monseigneur Jean Gabriel DIARRA a reçu les honneurs de la nation par le ministre de l'administration territoriale et de la décentralisation par la décoration posthume de chevalier de l'ordre national.

Après cette cérémonie profane, la messe a commencé. Elle était présidée par  le président de la conférence épiscopale du Mali Monseigneur Jonas DEMBELE évêque de Kayes. la messe s'est terminée aux environs de 13h avec des discours de remerciement, puisque le défunt avait écrit dans son testament qu'il ne voulait pas de témoignage lors de ses obsèques.La dépouille fut transportée à la fin dans la cathédrale où a eu lieu l'inhumation.

Il faut rappeler que 8 jours après le décès de l'évêque l'abbé Fréderic KONE a été choisi comme administrateur diocésain.

Que l'âme de notre cher évêque repose dans la Paix et intercède pour le diocèse qu'il a laissé sans pasteur. Que Dieu nous aide!