Messe d'action de grâce avec des enseignants De l'enseignement privé catholique du diocèse de San partant a la retraite (samedi 05 mars 2016).

Il est de coutume depuis un certains temps dans le Diocèse de San d'organiser une cérémonie de départ à la retraite pour les enseignements de l'école privée catholique admis à la retraite après un certains nombre d'années au service de l'œuvre d'éducation dans l'enseignement privé catholique. Ainsi, ce samedi 05 mars 2016, ce fût la cérémonie d'action de grâce célébrée au cours de l'Eucharistie pour quatre enseignants, certains après 34 ans de service, d'autres après 36 ans. La messe fût présidée par l'aumônier diocésain de l'enseignement privé catholique du Diocèse en présence de quatre prêtres, de l'évêque et du personnel enseignants. L'animation de la liturgie fût assurée par les élèves.

Photo des quatre partants à la retraite

(De Gauche à droite: Jean Firmin DAKOUO; Félix DIARRA; Cyriaque KONE; Sabélé Joseph DIARRA)

Voici le message que l'aumônier diocésain a livré dans son homélie.

Chers  frères et sœurs,

  1. Je voudrais  commencer par saluer tous ceux et toutes celles : amis et parents, collègues, voisins de quartier, qui ont accepté de venir se joindre à nous ce matin, pour rendre grâce. Au nom des familles des partants à la retraite, et de la famille diocésaine,  nous vous  disons merci pour ce geste de fraternité et d’amitié. Pour ceux  particulièrement qui ne  partagent pas la même foi que nous, nous leur souhaitons particulièrement la  bienvenue. Qu’ils soient chez eux.

1. Si nous avons opté  de placer  la cérémonie de départ  à la retraite des maitres de l’enseignement  catholique  dans le cadre d’une action de grâce  rendue d’abord a Dieu, ce qui justifie notre présence dans cette Eglise, c’est parce que nous croyons  fermement que tout vient de Dieu et que c’est  Lui seul qui donne sens à tout . Ils  ont reçu de Dieu les énergies  physiques, morales et spirituelles sans lesquelles ils n’auraient  pas pu accomplir leur mission. En effet nous recevons tous de Dieu, les talents ou  capacités  sans lesquels il nous serait impossible de remplir notre fonction. C’est pourquoi nous voulons  célébrer cette messe aux  intentions de nos frères et amis, partants à la retraite et leurs familles respectives en retournant à Dieu  en signe d’action de grâce nos succès sans prétention ni orgueil, car comme dit le saint curé d’Ars  «  l’orgueil c’est le péché que Dieu a le plus en horreur », sans oublier aussi nos échecs pour lesquels   nous  lui demandons  la grâce de sa miséricorde  et l’humilité à l ‘exemple du publicain. C’est  mus et animés par cet esprit que nous sommes rassemblés autour de nos frères et amis,

SAMOU JEAN FIRMIN DAKOUO  admis à la retraite après 36 ans  de service  dans l’enseignement privé catholique,

FELIX DIARRA admis à la retraite   après 35 ans  de service  dans l’enseignement privé catholique,

CYRIAQUE KONE  admis à la retraite   après 35 ans  de service  dans l’enseignement privé catholique,

SABELE JOSEPH DIARRA admis à la retraite  après 34 ans  de service  dans l’enseignement privé catholique.

Nous disons donc  merci à Dieu pour ce qu’ils ont été dans l’enseignement catholique ;  pour  les nombreux enfants qui leur ont été,  tour à tour, confiés durant cette période de l’exercice de leur  fonction d’éducateur.  Nous estimons qu’ils ont  accompli leur tâche avec dévouement en mettant à contribution le capital humain dont ils disposaient à cet effet.

Merci à Dieu  pour ce qu’ils ont été pour leurs collègues enseignants avec lesquels ils ont partagés  la même mission. Merci en particulier  pour  l’esprit d’équipe et de collaboration construit,  l’esprit  de fraternité et de solidarité cultivé et nourrit en vue d’un service de qualité  à l’école et la réalisation d’une communauté éducative qui témoigne de l’école catholique.

  1. Chers frères et  amis,  chers  collègues partant à la retraite,

Nous savons  aussi que durant la période de l’exercice de notre fonction d’éducateur, nous ne pouvons pas affirmer que nous avons toujours été à la hauteur des attentes vis-à-vis de nous mêmes, en face de notre propre désir de bien faire, vis-à-vis du seuil de performance exigé par nos supérieurs hiérarchiques  au regard des objectifs visés.  Cela à cause de nos propres faiblesses souvent liées à notre propre manque de volonté ou notre refus  conscient de changer. De telles attitudes certes,  de nature non honorable, ont pu porter atteinte à la qualité de notre présence au milieu des enfants qui nous ont étés confiés et qui nous regardent comme modèle à imiter d’une part, et,  même aussi au milieu des autres collègues qui comptent sur notre bon exemple d’autre part. C’est dire que tout n’as pas été parfait.

Il ne s’agit pas d’une confession, mais plutôt d’une occasion à saisir, à un moment historique de notre vie, car 35 ans de vie professionnelle n’est pas peu,   pour mesurer le niveau et le mode d’utilisation des talents que nous possédons pour le service  de la personne humaine que Dieu a mis sur notre route.

 En  d’autres termes, aujourd’hui en parlant de gestion axée sur les résultats, au regard des objectifs que  l’enseignement privé catholique s’est  fixé, des résultats attendus, des effets et impacts sur le milieu humain et physique espérés, que pourriez vous nous dire après 35 ans de service ?  Nous vous donnons ce devoir à domicile.

En faisant cet exercice, vous trouverez que durant votre vie  professionnelle,  il y a bien des motifs de joie,  même si ceux-ci riment parfois avec des moments d’épreuves.

  1. Chers amis, chers collègues,  c’est  tout cela qui constitue la trame de votre vie qui vous conduit à ce jour.

Vous avez servi vos frères et sœurs, vous avez servi votre pays, vous avez servi l’Eglise catholique selon vos capacités.

C’est pourquoi au nom de son excellence Monseigneur Jean Gabriel DIARRA évêque de San, au nom de la famille diocésaine qu’il  représente, au nom des partenaires de l’école, au nom de vos collègues en service et en mon nom propre, nous vous exprimons notre  sincère reconnaissance pour avoir contribué à la mission  d’instruction, d’éducation et de formation intégrale de la personne humaine. Cette mission,  l’Eglise catholique la  réalise de façon spécifique  à travers  les écoles privées catholiques.

En effet l’Eglise catholique a une manière spécifique d’instruire, d’éduquer et de former, inspirée par notre foi en Jésus Christ l’éducateur par excellence.  Cela  exige des enseignants de l’école privé catholique la  pleine connaissance et appropriation d’une juste vision de l’homme créé à l’image de Dieu. C’est ce caractère transcendant de la personne humaine qui pousse l’Eglise à consacrer la profession d’éducateur comme une vocation et donc un ministère.

C’est pourquoi on  ne cessera de rappeler que n’est pas éducateur qui veut  ou encore n’est  pas éducateur qui  n’a pas trouvé du travail.  Partout on parle de la baisse de niveau des élèves. Ce défi s’est transformé en fléau généralisé au niveau du pays. Comment trouver un chemin et faire la différence au niveau de l’enseignement privé catholique?

Nous sommes tous interpelés. Dors et déjà, nous demandons aux jeunes enseignants de redoubler d’effort dans la recherche de la performance professionnelle.

C’est aussi l’occasion de féliciter tous les enseignants en exercice dans toutes les écoles privées catholiques du diocèse de San, prêtres, religieux, religieuses, laïcs pour l’intérêt qu’ils portent à l’apostolat de l’enseignement, participant ainsi à la mission prophétique de l’Eglise.

 Chers amis, admis à la retraite,

 Merci  à vous et à vos familles d’avoir partagé et témoigné les valeurs de l’école privée catholique.

 Mais permettez-moi toujours de vous dire que tout n’est pas fini. Ne vous mettez pas au rang de ceux qui ne savent pas faire autre chose. Vous avez terminé une étape de votre parcours, initiez une autre au service de vos communautés et de la société.

Nous n’avons pas oublié vos épouses qui ont été vos bras droits tout au long de ce périple. Qu’elles trouvent ici l’expression de notre profonde gratitude pour les  sacrifices consentis à vos cotés.  Chères épouses nous savons que  votre rôle est déterminant dans la vie du couple enseignant. Aider vos maris à être performants et non médiocres. Soyez pacifiques  et bienveillantes.

5. Chers amis, nous saisissons l’occasion pour vous demander pardon pour toutes les blessures et torts causés à vos personnes  et à travers vous, vos proches.

Que le temps de carême soit pour nous tous un temps favorable, pour emprunter le chemin de la sanctification en adoptant la vertu de l’humilité et en rejetant  l’esclavage de l’orgueil.

Que chacun de nous, par l’intercession de la mère de Jésus, de tous les saints et justes devant Dieu, qui nous ont précédés auprès du Père, obtiennent pour nous les indulgences de l’année de la miséricorde, pour être à notre tour témoins et instruments de miséricorde auprès de nos frères et sœurs.

San le 05 mars 2016

L’aumônier diocésain
Abbé Emmanuel Nestor Koné

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir