Homelie archevêque: voeux perpetuels, soeurs des beatitudes

ARCHEVECHE DE BAMAKO                            Bamako le 23.7. 2012

BP 298 BAMAKO

Tél  20 22 54 99

Fax 20 22 5214

Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

N°259/2012        

                                                       

Des Sœurs

 

MELANIE KONé             du mali

Roseline Callogo     du Burkina Faso

Thérèse Marie  Mbuyi  tshiela  dans la communauté Des béatitudes

 

Bamako le samedi 21 juillet  2012

 

 

                                                      Introduction : Salutations

 

Nous sommes rassemblés ici dans la communauté des Béatitudes à Bamako en république du Mali.

C’est pour célébrer une fois de plus le don de la vie consacrée sa  vie totalement consacrée au Seigneur à travers 3 engagements : vœux

La Charité

La pauvreté

L’obéissance.

Les personnes concernées sont :

Sœur Mélanie KONE

Fille de sonore KONE et de Berra Thienou du Mali dans le diocèse de San.

Sœur Roseline LALLOGO :

Fille de LALLOGO Ibrahim et de ZABLE Aminata du Burkina Fasso diocèse de Kaya.

Sœur Thérèse Marie MBUYITSHIER

Fille de Raphaël TSHIEYA et de Jeanne Bernadette MBUYI née à Kamboye dans la province du Katanga sud RDC.

 

Tout est grâce

La diversité d’origine et de l’appel des élues du jour

Nous remercions les communautés et surtout les familles.

En acceptant que leur fille réponde à l’appel du Seigneur ces familles s’ouvrent à la promesse généreuse du Seigneur.

Elles montrent quelles veulent être dignes de Jésus et mériter de lui la récompense promise.

Celui qui aime son fils et sa fille plus que moi n’est pas digne de moi. Que le Seigneur, chers parents, vous comble des grâces dont vous avez besoin. Qu’Il vous rende de plus en plus dignes de Lui et de son Royaume.

Tout est grâce

Nous remercions toutes les personnes qui les ont accompagné et plus spécialement vous toutes et tous qui serez les témoins de la consécration des nos 3 sœurs.

Merci à la communauté des Béatitudes qui les accueille. Avec la sœur Mélanie, elle accueille la première Malienne.

Puisse-t-elle être l’ainée heureuse d’une multitude de Sœurs Maliennes dans la communauté de Béatitudes.

 

Nous devons toutes et tous en ce jour de grâce bénir le Seigneur. Le bénis pour le don de la vie consacrée au monde, au Mali. Pour la vie et les ministères de la communauté des Béatitudes au Mali.

En quoi consiste ce ministère ici à Bamako ?

  

La participation de la communauté des Béatitude à la mission de l’Eglise est Vécue à travers l’accueil des jeunes filles Mères en détresses et cela en réponse à l’appel en 1996 de feu Monseigneur Luc SANGARE son but est de venir en aide à ces jeunes mamans, enceintes, en difficultés et de lutter contre l’infanticide ou l’abandon d’enfant, Pratique hélas de plus en plus courante dans les villes et même les campagnes.

Les cas sont souvent des jeunes filles de la rue ou des jeunes filles employées de maison venues de leur village. Accueillies au foyer de Torokorobugu elles sont accompagnées et responsabilisées à la vie de femme et de Mère.

Un Ministère au service de la vie celle de la Mère et de l’enfant.

 

Alla ka barika do a la.

Que Dieu bénisse un tel ministère.

La communauté participe à l’évangélisation et à l’accompagnement spirituel des personnes en détresse morale qui se confient à elle.

C’est le lieu pour moi de remercier la communauté tout en l’encourageant dans l’exercice des divers ministères  qu’elle exerce au nom de l’Eglise

En ce jour, je voudrais remercier et encourager tous les membres et tous les groupes qui composent la famille les Béatitudes.

La Branche masculine et féminine de vie consacrée.

Les membres associés

Les Amis de l’Agneau

Les Béatitudes de la Sainte Famille

Les membres de la communion M        arie Reine et les jeunes.

 

Aujourd’hui, nous pensons spécialement à la branche féminine de vie consacrée. SDa croissance en quantité et en qualité nous l’avons dans l’engagement définitif des Sœurs Mélanie KONE, Thérèse Marie MBUYI TSHELA et Roseline LALLOGO.

 

Elles vont devant Dieu et devant nous toutes et tous s’engager à vivre dans la chasteté, la pauvreté et l’obéissance. Il ne s’agira pas d’un engagement temporaire ou par intermittence.

 

Il s’agit d’un engagement à vie et dans notre monde d’aujourd’hui marqué par le matérialisme la soif de l’avoir, du pouvoir, de l’indépendance, et du plaisir, de la fécondité. Cela ne peut se comprendre sans l’accueil de la Parole de Dieu. Celle qui nous est adressée aujourd’hui par le prophète Jérémie met l’accent sur l’Amour l’Amant qui joue  sur sa capacité de séduction.

Mélanie, Roseline et Thérèse Marie vous avez été Séduites par le Christ. Vous vous étés laissées séduire par Lui.

 

Le temps de la séduction est marqué par une joie indescriptible très personnelle. Si cela pouvait durer , mais hélas

Il est le temps de la réponse à l’Amour  par l’Amour. La Lune de miel dira- t - on pour les époux, le temps de la Lune de miel est vite passé d’où la plainte de prophète Jérémie.

 

A longueur de journée, je suis en quète à la raillerie

Tout le monde se moque de moi, a longueur de journée, la Parole  du Seigneur attire sur moi l’injure et la moquerie.

Face à ses moqueries, c’est la tentation du découragement, du désagrément. Je me disais, je ne penserai plus à lui, je ne parlerai plus en son nom, c’est fini.

 

Aujourd’hui, oui, bien chères filles, après le temps de la séduction et de la lune de miel, vous connaitrez vous aussi ces temps de souffrance, de raillerie, d’humiliation. Elles viendront tant de l’extérieur et parfois de vos proches de celles que vous aimez. Elles proviendront aussi de l’expérience douloureuse de vos propres limites :  Le bien que je dois faire, je n’y arrive pas, le mal que je veux éviter c’est cela que je fais, au point que certains jours, vous vous demandez si cela  vaut la peine de continuez. Vous serez tentée de dire : je ne penserai plus à Lui, je ne parlerai plus en son nom, Adieu va !

 

En ces heures difficiles  de tentation et parfois de désaffection, Puissiez-vous ressentir comme Jérémie, ce feu dévorant au plus profond de votre être, un feu insaisissable, le feu de l’amour que rien ne peut éteindre.

 

Dites-vous, c’est l’étape de votre purification. C’est l’étape décidé par le Christ, celui qui vous séduit pour vous émonder, vous purifier afin que vous portiez du fruit, et du fruit en abondance

 

En effet, c’est Lui la vigne, la vraie vigne qui alimente les sarments précieux de la chasteté, de la pauvreté, et de l’obéissance. C’est lui la vraie vigne dont les parures sont les sarments précieux de la chasteté, de la pauvreté et de l’obéissance. C’est à lui qu’Il faut penser aux heures d’épreuves. Il nous en donne la signification. C’est pour notre bien, notre purification. C’est pour que notre chasteté, notre obéissance, notre pauvreté reflètent de plus en plus, de mieux en mieux la chasteté, notre obéissance, notre pauvreté. C’est à lui qu’il faut nous référer rien qu’a Lui.

 

En ce jour de votre engagement pour vivre une telle expérience avec le Seigneur,

Que vous souhaitez en ce jour des noces ?

1/ Ceci : que rien ne puisse éteindre le feu de l’amour que vous portez. Que rien ne puisse vous séparer de l’amour de Dieu  manifesté en Jésus. Rm 8

Modèle et Maître de chasteté de l’obéissance et de la pauvreté dont il vous revêt aujourd’hui définitivement pour la vie !

En retour qu’attendez vous ? Qu’attendons-nous ?

Le royaume la vie éternelle.

Là où il n’y aura ni riche ni pauvre

Là où il n’y aura ni homme ni femme

Là où il n’y aura que les anges et les Saints et Saintes Chantant et louant Dieu éternellement.

Marie notre Mère en ce Samedi est Témoin de notre engagement. Que son exemple, ses conseils et son intercession maternelle vous obtiennent la grâce de la fidélité qui lui a valu la glorieuse Assomption et son couronnement au ciel. Amen !

 

Secret

Ac. 2, 42

Assiduité à la lecture Divine

Assiduité à la communion fraternelle

Assiduité à l’Eucharistie, à la célébration, à l’adoration

Assiduité à la prière, à l’office divin.

 

2/ Par les vœux de Charité, de pauvreté, et d’obéissance, puissiez-vous ^tre des modèles en matière de réconciliation, de justice et de paix, même dans des circonstances de fortes tensions, comme celles que connait le Mali aujourd’hui

La vie communautaire montre qu’il est possible de vivre fraternellement et d’être unies même là où  les origines ethniques et raciales sont différentes.  Elle peut et doit donner à voir et à croire qu’aujourd’hui en Afrique les chrétiens Dogon, Bobo, Bambara, Peulh, Minianka, Sénoufo, s’efforce de donner le bon témoignage. Qu’Il est beau de vivre et d’habiter en sœurs et tous ensembles.

Le  secret : rivaliser en Amour pour l’unique époux, aimer le Christ plus que tout les autres. C’est à Lui de le juger et non à chacun d’entre nous.

 

BONNE FETE !

 

                                                                            + Monseigneur Jean ZERBO

                                                                           Archevêque de Bamako