Deuil dans la communauté des Filles du Coeur Immaculé de Marie

Ce vendredi 27 janvier dans l'après midi, la chapelle du noviciat des filles du coeur Immaculé de Marie n'a pas pu contenir les fidèles venus exprimer leur dernier adieu à la soeur Sophie DIARRA.

En effet la soeur Sophie DIARRA était malade depuis quelques années. Ces dermiers mois ont été particulièrement durs pour elle! c'est ainsi qu'elle a finalement rendu l'âme le vendredi 20 janvier 2017, alors que le Mali celebrait la fête de son armée!

les funerailles ont eu lieu ce vendredi 27 janvier, au noviciat de Kati! la ceremonie était presidée par l'arcevêque de Bamako, en presence de plusieurs pretres, diferrentes congregations religieuses, et les fidèles chretiens venus d'un peu partout.

la soeur Sophie est décédée à l'age de 48 ans! Dors en Paix!

 

« Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? Qui peut nous séparer de l’Amour du Christ ? ».

Ce soir, les Filles du Cœur Immaculé de Marie, très touchées par votre présence massive vous disent merci ; elles se sentent soutenues et réconfortées par  tous vos gestes de sympathie et d’affection à la suite  au rappel à Dieu de leur sœur bien aimée Sophie DIARRA.

En effet, après une longue période de maladie et en dépit des meilleurs traitements médicamenteux tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du Mali, il plut au Dieu miséricordieux de mettre fin à la souffrance de celle qu’Il a aimée, bénie et choisie. «  Le Seigneur a donné, le Seigneur a repris. Que le nom du Seigneur soit bénis ».

Chers frères et sœurs, chers parents, celle qui nous a devancés dans la maison du Père est Nankani dite Sophie : née le 25 mai 1968 à Bamako de feu Jacques et de feue Assitan Céline Souko, elle est baptisée le 25 mai 1968 et confirmée le 22 mai 1983 à Kita.

Attirée par la vie des sœurs qui œuvrent à Kita, Sophie n’hésite pas à chercher à savoir ce qui animait tant ces femmes que l’on appelle sœurs.

Ainsi donc, en 1985,  elle fit sa demande que sœur Monique Lapointe de la Charité de Saint Louis envoie à la Supérieure de Kati en ces termes, je cite « ma sœur, je te fais parvenir la demande de Sophie DIARRA, elle est heureuse d’aller chez vous si elle est acceptée……..c’est une fille qui fréquente l’Eglise et prie beaucoup ». Fin de citation.

La demande est acceptée et Sophie arrive à Kati le 24 septembre 1985 pour l’aspirât.

En septembre 1990 elle fait son entrée au postulat. Le 1er octobre 1991 elle entre au noviciat et fait ses premiers vœux le 1er aout 1993 à Kati et les vœux perpétuels le 20 septembre 2003.

r Sophie a passé ses 24 ans de vie religieuse dans l’archidiocèse de Bamako dans les communautés de N’tominkorobugu et Résidence Luc Auguste SANGARE à Djikoroni pour les études ;

Gualala, Faladiè et Kati (Liesse, le Centre de formation des Catéchistes de N’Tonimba, et le noviciat) au service des malades et de la promotion féminine.

Infirmière d’état, sœur Sophie savait donner son temps, ses soins et son amour aux malades, aux démunis, à tous ceux qui avaient besoin de ses services

Sa bonté, sa délicatesse et son sens élevé du travail bien fait touchèrent plus d’un parmi ses collègues.

Sœur Sophie, ta famille, les Filles du Cœur Immaculé de Marie te garde à jamais dans son cœur et te confie à la Sainte Vierge Marie, notre Mère au Cœur Immaculé.

 Elle se souviendra à jamais de ton sourire, de ta discrétion et de tes prestations chorégraphiques, notamment celle de Jean 8, 3-11 où tu as su interpréter avec beaucoup d’humilité et beaucoup d’humour la pécheresse pardonnée : d’où ton surnom de «  personne Seigneur ».

Puisse le Seigneur lui-même t’accueillir dans sa demeure éternelle en disant : « Moi non plus je ne te condamne pas, entre dans la joie de ton Maitre !

Repose en paix très chère Sophie ! I DIAARA

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir