75 ans d'évangelisation: Paroisse Saint Joseph de Beleko

la Paroisse Saint Joseph de Beleko a célébré le 17 janvier 2016 son jubilé d’albâtre. Une célébration qui devrait avoir lieu un an avant, mais retardée à cause de la maladie Ebola.

les 16 et 17 janvier, une foule nombreuse avait fait le déplacement des six diocèses de Bamako et des villages de la paroisse de Beleko, pour être témoin de l'évènement et rendre grâce au Seigneur d'avoir visité son peuple. c'est le 07 décembre 1939 que les premiers prêtres sont arrivés à Beleko et se sont installés. depuis lors la mission n'a cessé de prospérer jusqu'à nos jours.

La cérémonie a commencé avec une demi heure de retard par l'ouverture de la porte sainte. A la suite de l'entrée de l’église Universelle dans l'année sainte de la miséricorde avec l'ouverture de la porte sainte de la basilique Saint Pierre de Rome par le pape François le 08 décembre 2015, le diocèse de Ségou a profité du jubilé de la paroisse de Beleko pour manifester sa communion avec toute l'église en entrant officiellement dans l'année sainte. c'est ainsi que l'évêque , mgr Augustin TRAORE a ouvert la porte confectionnée pour la circonstance. Évêques, prêtres, religieuses sont passés par la porte sainte pour ensuite se rendre  en procession sur le lieu de la cérémonie.

l'évêque de Ségou était entouré par l'archevêque de Bamako, monseigneur Jean ZERBO, l'évêque de San, monseigneur Jean Gabriel DIARRA, les missionnaires d'Afrique, communément appelés "Pères Blancs", plusieurs abbés, du diocèse de Ségou et d'ailleurs.

Monseigneur Augustin TRAORE dans son homélie a demandé de rendre grâce au Seigneur, car la volonté de Dieu est que tout homme soit sauvé. c'est pourquoi la bonne nouvelle est arrivée jusqu'à Beleko. Il a remercié les missionnaires d'Afrique pour le travail accomplit. tout en faisant référence au dernier synode pour la famille, et l'année de la miséricorde, le prélat a lancé un appel aux familles et toute personne de bonne volonté à se mettre à l'école de la miséricorde. les membres de la famille ont besoin de se pardonner mutuellement. les gestes concrets de pardon peuvent épargner la maison des fissures et renforcer les liens fraternels. pour cela, il faut l'accueil de la parole de Dieu qui permet de construire une maison sur le roc. En cette année de la miséricorde nous pouvons porter nos regard vers le père dont l'Amour est sans limite.

A la fin de la célébration, différents intervenants sont montés au pupitre pour rendre grâce au Seigneur pour ce Jubilé et souligner le rôle que joue l'église dans le développement de la zone et le bien être de l'homme bambara tant sur le plan de l'éducation  que celui de la santé.

la fête s'est terminée par des agapes fraternelles. Le rendez vous a été pris pour les cent ans de la paroisse dans 15 ans.