Liens externes

Lancement du programme d’aide d’urgence de Caritas Mali : 1 584 711 258 FCFA pour sauvegarder le plan d’urgence humanitaire

Lorsque Caritas Mali a constaté que la campagne agricole 2011-2012 s’annonçait déficitaire et qu’une insécurité alimentaire et nutritionnelle menaçait dangereusement le Mali, elle a vite lancé un appel d’urgence dans le réseau de la Confédération Caritas Internationale. Le plan de réponse proposé à la Confédération, d’un montant de 1 584 711 258 FCFA, a été quasiment accepté.

C’est sur es notes de l’hymne nationale qu’a démarré la cérémonie de remise des dons composés de vivres et d’habits destinés aux victimes des conflits armés, les populations durement éprouvées par les conséquences drastiques de la mauvaise pluviométrie de la campagne agricole 2011-2012. Cette cérémonie simple et pleine de signification a enregistré une forte mobilisation car la situation grave que connaît aujourd’hui le Mali, interpelle fortement toutes les consciences vives de la nation. Caritas Mali, en traduisant sa volonté d’être aux côtés des démunis, des personnes en besoin de protection sociale est donc en adéquation avec les missions de l’église catholique, à savoir la solidarité envers les personnes vivant dans la précarité.

L’objectif de cette mission est d’apporter un appui alimentaire, pendant 5 mois, à 43.958 personnes affectées au Mali, sans distinction de race, de sexe ou de religion. C’est aussi de soutenir la production céréalière et maraîchère, l’approvisionnement et la consolidation des greniers de prévoyance et la réalisation des travaux d’intérêt communautaires à travers le Food for Work. En plus de ses actions, elle contribue à alléger les souffrances de ceux sont directement ou indirectement victimes du conflit au Nord du Mali. Cependant, il est nécessaire de signaler que, cette année, la crise alimentaire et nutritionnelle provoquée par la mauvaise campagne agricole, est aggravée par les récents épisodes de violence au nord du Mali, qui ont fait déplacer des dizaines de milliers de personnes à l’intérieur du Mali et forcer d’autres à se réfugier dans les pays limitrophes. C’est pour quoi, l’église catholique, à travers Caritas Mali, a prévu d’apporter la modeste contribution de 100 tonnes de riz aux efforts du gouvernement, d’associations et organisations humanitaires qui se battent sans relâche pour endiguer cette insécurité alimentaire. Par ailleurs, il est attendu avec intérêt les résultats du processus d’identification des personnes déplacées du Nord vers d’autres zones du Sud plus paisibles, actuellement en cours au niveau du Cluster sécurité alimentaire. Le résultat de ce recensement permettra d’envisager d’autres actions plus conséquentes en faveur de personnes déplacées.

Rappelons que les communautés chrétiennes catholiques, depuis le début des événements, collectent des fonds à cet effet. Les colis de vêtements qui se trouvent là, entièrement collectés par les élèves de l’Ecole Sainte Thérèse, en sont la parfaite illustration.

Gérard DAKOUO