Jumelage Mali - Montpellier

Le samedi 3 septembre 2016, le service diocesain de la cooperation missionnaire de l'archidiocèse de Montpellier avait organisé une journée de la mission à la "VILLA MAGUELONE". A cette occasion il avait fait appel aux religieuses maliennes, les Filles du Coeur Immaculé de Marie, en service dans le diocése de Creteil près de Paris, et tous les missionnaires acutellement sur diocèse de Montpellier. c'était une opportunité pour montpellier de raviver en quelque sorte le jumelage avec l'église du Mali. c'est ainsi qu'une rencontre a eu lieu d'abord dans la soirée du 2 septembre entre l'archevêque Pierre Marie Carré, son auxiliaire Claude Azéma, quelques membres du service missionnaire avec les Filles du Coeur Immaculé de marie; Au cours de cette rencontre Monseigneur Claude Azéma a rappelé d'abord l'historique du jumelage entre les deux églises. 

Etant un des fruits du jumelage, car ayant été ordonné prêtre par Monseigneur Luc Sangaré, il a souhaité sa consolidation en initiant de nouvelles perspectives dans les relations. Plusieurs tentatives de fondation de communautés religieuses maliennes dans le diocèses ont échoué dans le temps. Aujourd'hui Montpellier ne peut plus envoyer de pretres au Mali, la question ne se pose même plus, alors que faut il initier comme autre acitvité pour maintenir les liens. la reflexion est ouverte et le comité de jumelage en fera sa priorité dans les jours qui viennent.

Après l'intervention de l'évêque auxiliaire, la parole fut donnée aux FCIM; la Soeur Bernadette Fidèle DIARRA a expliqué comment l'institut a pu fonder une communauté en France dans le diocèse de Creteil. Par rapport au jumelage entre les deux églises l'ancienne superieure générale  des Filles du Coeur Immaculé de Marie a dit ne pas comprendre ce qui se passe. Si toutes les composantes des deux églises étaient impliquées au depart, au fil des années le jumelage s'est restreint au clergé, les religieuses ont été negligées. Le temps est donc venu de rectifier les choses. c'est dans cette perspective même que le  comité missionnaire a invité les soeurs maliennes à la journée diocesaine de la mission.

Le 03 septembre était la journée de la mission. La rencontre a commencé à 10h30, à la "VILLA MAGUELONE" sous la presidence de l'évêque auxilliaire Monseigneur Claude AZEMA. Après la prière du jubilé de la misericorde l'évêque a fait un exposé sur misericorde et mission. ensuite c'etait au tour de Filles du Coeur Immaculé de Marie de parler de la misericorde dans leur institut et comment elles vivent cette année de jubilé dans leur communauté. La parole a été donnée à plusieurs autres pretres, religieuses ou laics de donner leur temoignage. la journée s'est achvée par une celebration de la parole sur la misericorde.

Il faut rappeler la présence des prêtres maliens en service actuellement dans le diocèse et aussi de certains laics invités à participer à la journée de la mission.